Skip to main content
Skip to contentSkip to search
TELUS Health logo
TELUS Health logo

L'importance de prendre soin de sa santé mentale

 

On parle souvent de l’importance du bien-être holistique, une approche qui reconnaît l’interdépendance de la santé physique et mentale et qui se penche sur la façon dont les déterminants sociaux de la santé (comme ce que l’on mange, l’état de nos finances ou l’environnement qui nous entoure) influencent notre corps et notre esprit. Cependant, il n’est pas toujours facile de s’absenter du travail pour des raisons liées à la santé mentale.

Même si les problèmes de santé mentale sont reconnus par le réseau médical, qu’ils sont fondés sur des critères de diagnostic clairs et qu’ils sont associés à des options thérapeutiques définies comme n’importe quelle autre maladie, une étude a révélé que les troubles de santé mentale font toujours l’objet de préjugés sociaux. Résultat : les employés sont hésitants à parler de ce qui ne va pas.1 Plusieurs personnes ayant été sondées craignent que leurs collègues les « dévalorisent » ou qu’ils aient une « opinion très négative à leur égard ». Le Centre de toxicomanie et de santé mentale du Canada reconnaît que « la santé mentale n’est pas prise aussi au sérieux ou traitée de façon aussi urgente que la santé physique », et le centre considère que ce fait constitue « l’un des plus gros problèmes de notre système de santé, et de la société dans son ensemble ».2

Il est important de comprendre que la santé mentale égale la santé. Et les problèmes de santé mentale doivent être traités avec la même importance et la même urgence que les problèmes physiques.

La santé mentale et la santé physique se situent sur un spectre

Il est normal de se sentir déprimé lorsque l’on combat un rhume; c'est un des signes qui démontrent que notre système immunitaire et notre santé mentale ont un impact l'un sur l'autre. Cependant, la relation va dans les deux sens : notre santé mentale peut aussi exercer une influence sur notre immunité. Par exemple, certains problèmes de santé comme la dépression ou l’anxiété peuvent donner lieu à un système nerveux sympathique actif, lequel est responsable de la réaction de lutte ou de fuite. Et lorsque cette réponse est activée, nos défenses immunitaires diminuent. Il a été prouvé que le fait de montrer de la compassion envers soi-même réduit la dépression et l’anxiété, en plus de calmer le système associé aux menaces. Alors, s’arrêter un instant pour prendre soin de soi permet de stimuler autant notre humeur que notre système immunitaire.

De plus, le fait de prendre du temps pour soi-même peut aider à la digestion; en effet, l’intestin constitue un autre appareil de l’organisme qui est influencé par notre état émotionnel, donc par la colère, par l’anxiété ou par la tristesse. Si le stress vous donne des maux au ventre, il est probable que ce soit parce que « le stress, la dépression et d’autres facteurs psychologiques peuvent perturber la connexion cerveau-intestin et provoquer des changements à la physiologie de l’intestin ». De même, ce que l’on mange agit sur notre humeur. Selon des études, « une alimentation appropriée contribue à soulager les symptômes et à améliorer le bien-être global, tout en nous aidant à faire face aux périodes difficiles ».

Autrement dit, si le maintien de la santé mentale est important en soi, ce l’est aussi parce que cette dernière contribue à la santé physique, tout comme à diminuer le risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques et d’AVC.

Le repos comme soin préventif

Cette idée est particulièrement pertinente lorsque l’on parle de prendre congé purement pour sa santé mentale. En effet, le stress en milieu de travail constitue un problème important chez les Canadiens : 35 % des employés du pays affirment qu’ils souffrent d’épuisement professionnel.3 L’épuisement professionnel est défini comme « un état d’épuisement émotionnel, physique et mental causé par un stress excessif et prolongé », lequel fait sentir la personne « épuisée sur le plan émotionnel et incapable de fonctionner dans le cadre de son travail ou dans les autres aspects de la vie ».4

Il est clair que le stress chronique doit être traité avec le même sérieux qu’un risque de santé. Et l’une des meilleures choses que vous pourriez faire quand le stress devient trop accablant est de prendre une journée de congé. Encore mieux, vous pourriez prévoir un congé purement pour veiller à votre santé mentale si vous savez qu’une pause sera nécessaire après une période chargée.5 Et réserver votre heure de dîner pour vous reposer et vous ressourcer est une bonne stratégie afin de maintenir une santé mentale optimale.

La productivité peut en témoigner

En considérant les conséquences du stress en milieu de travail, vous ne devriez pas craindre de manquer une journée de travail pour veiller à votre santé mentale. Ces congés entraînent des avantages autant pour vous que pour votre employeur; en effet, des études menées par LifeWorks ont révélé que les personnes dotées d’un score de santé mentale égal ou inférieur à -40 accusent une perte de productivité estimée à 27 %.6 

De plus, les employés qui travaillent dans un état de mal-être ont en général un indice de santé mentale moins élevé.7 Dans le Rapport de l’Indice de santé mentale par LifeWorks du mois d’août 2022, 53 % des personnes interrogées affirment qu’elles travaillent en ne se sentant pas bien au moins une fois par semaine, que ce soit sur le plan physique ou psychologique. Le rapport a révélé que « le score de santé mentale des Canadiens qui ne font jamais leur travail lorsqu’ils se sentent mal (76,4) est supérieur de près de 36 points à celui des personnes qui travaillent toute la semaine dans un état de mal-être (42,8) ».8 

Conclusion

Les Soins Virtuels TELUS Santé reconnaissent que la santé mentale fait partie de la santé. De plus, puisque « la majorité des employeurs s’entendent pour dire que les problèmes de comportement liés à la santé doivent être traités avec la même urgence, les mêmes compétences et la même compassion que les autres affections médicales (comme le diabète) »9, votre employeur doit également être en accord. C’est la raison pour laquelle nous sommes là.

Alors, si vous remarquez des signes que votre santé se détériore, comme des changements d’humeur, une perte de productivité, des problèmes de concentration, de l’irritabilité ou de la difficulté à dormir, envisagez de parler à votre employeur au sujet d’une journée de congé.10 Et si vous cherchez du soutien, vous pouvez prendre un rendez-vous sur l’application afin de parler à un spécialiste en santé mentale.

 


Ressources

1 Coe E, Cordina J, Enomoto K et Seshan N. (23 juillet 2021). Overcoming stigma: Three strategies toward better mental health in the workplace. McKinsey. Consulté le 28 septembre 2022. En ligne à : https://www.mckinsey.com/industries/healthcare-systems-and-services/our-insights/overcoming-stigma-three-strategies-toward-better-mental-health-in-the-workplace

2 Centre de toxicomanie et de santé mentale. Mental Health Is Health. Consulté le 28 septembre 2022. En ligne à : https://www.camh.ca/en/driving-change/mental-health-is-health

3 Recherche en santé mentale Canada (janvier 2022). Psychological Health and Safety in Canadian Workplaces. Consulté le 20 septembre 2022. En ligne à : https://www.mhrc.ca/psychological-health-and-safety-in-canadian-workplaces

4 Centre de toxicomanie et de santé mentale. Career Burnout. Consulté le 28 septembre 2022. En ligne à : https://www.camh.ca/en/camh-news-and-stories/career-burnout#:~:text=Burnout%20is%20a%20state%20of,and%20other%20aspects%20of%20life

5 Cleveland Clinic (11 avril 2022). Is Taking a Mental Health Day Actually Good for You? Consulté le 28 septembre 2022. En ligne à https://health.clevelandclinic.org/is-taking-a-mental-health-day-actually-good-for-you/

6 Lifeworks. (Septembre 2021). The Mental Health Index report: August 2021. Consulté le 28 septembre 2022. En ligne à : https://lifeworks.com/en/resource/mental-health-index%E2%84%A2-report-august-2021

7 American Psychological Association (2022, June) Reexamine health insurance policies with a focus on employee mental health. Retrieved October 31, 2022 from https://www.apa.org/topics/workplace/mental-health/reexamine-health-insurance

8 Lifeworks. (2022, September). The Mental Health Index report: August 2022 (Canada). Retrieved October 4, 2022 from https://lifeworks.com/en/media/1558/download

9 Coe, E.; Cordina, J.; Enomoto, K. and Seshan, N. (2021, July 23). Overcoming stigma: Three strategies toward better mental health in the workplace. McKinsey. Retrieved September 28, 2022 from https://www.mckinsey.com/industries/healthcare-systems-and-services/our-insights/overcoming-stigma-three-strategies-toward-better-mental-health-in-the-workplace

10 Caron, C. (2021, July 29). New York Times. When Work Weighs You Down, Take a ‘Sad Day’. Retrieved September 28, 2022 from https://www.nytimes.com/2021/07/29/well/mind/mental-health-day.html