Skip to main content
Skip to contentSkip to search
TELUS Health logo
TELUS Health logo

Les troubles du sommeil touchent 1 adulte sur 3


Qu’est-ce qui vous empêche de dormir la nuit? 

Vous réfléchissez aux tâches qui vous attendent demain? Vous pensez trop à ce qui pourrait arriver? Vous repensez même peut-être aux événements de la journée? Il peut être difficile de déconnecter notre cerveau et de lui permettre de passer à un état plus apaisant. Bien des gens portent le fardeau de leur stress de la journée jusqu’à la nuit, créant ainsi un lien étroit entre le sommeil et le stress. 

La docteure Lephuong Ong, psychologue agréée, explique de façon plus détaillée cette interdépendance. Selon elle, le stress entraîne une excitation physiologique, émotionnelle et cognitive qui est incompatible avec le sommeil. Le stress active notre système nerveux sympathique qui prépare notre corps à dépenser beaucoup d’énergie pour se battre, s’enfuir ou s’immobiliser en réaction à une menace perçue. Pendant cette activation du stress, le sommeil et la digestion sont affaiblis, jusqu’à la disparition ou la confrontation de la menace. Un mauvais sommeil peut à son tour augmenter le niveau de stress et compromettre la gestion du stress et la maîtrise des émotions. 

Le cycle est clair. Si vous souffrez du manque de sommeil, sachez que vous n’êtes pas seul.

 

Un adulte sur trois souffre d’une forme d’insomnie*

Ainsi, de nombreux Canadiens souffrent de troubles du sommeil. Au-delà de son rapport avec le stress, Raabia Hassanali, RPh BPharm, pharmacienne agréée, Pharmacie Virtuelle explique que le manque de sommeil peut supprimer le désir sexuel1 et causer le vieillissement de la peau2

Quelle est donc la solution? Comment commencer à aborder les problèmes liés à la qualité du sommeil et à la gestion du niveau de stress? Que faut-il faire en premier? Heureusement, la docteure Ong affirme qu’il y a de l’espoir pour toute personne qui souffre de troubles du sommeil : « Si nous prenons les mesures nécessaires pour mieux gérer le stress et réduire l’éveil, nous réussirons à améliorer la qualité de notre sommeil. De plus, si nous dormons mieux, nous pourrons améliorer notre capacité à faire face aux facteurs de stress quotidiens et maintenir plus facilement un équilibre émotionnel. » 

 

Surprise! Beaucoup de facteurs ont une incidence sur votre sommeil.

Il existe de nombreuses habitudes susceptibles de vous empêcher d’avoir une bonne nuit de sommeil. « Un bon nombre de clients avec qui je travaille sont surpris d’apprendre que des activités quotidiennes en apparence banales peuvent avoir des répercussions considérables sur la qualité de leur sommeil. Par exemple, les gens s’adonnent à des activités mentalement et émotionnellement stimulantes dans leur lit ou leur chambre à coucher, comme regarder la télé et utiliser leur téléphone intelligent, explique la docteure Ong. Au fil du temps, notre esprit et notre corps se conditionnent et nous commençons à associer le lit et la chambre à coucher à ces activités d’éveil et aux émotions et représentations mentales qui leur sont associées, plutôt que de nous endormir rapidement et profondément. », ajoute-t-elle. Une mauvaise hygiène du sommeil entraîne un sommeil insatisfaisant, ce qui cause des répercussions importantes tout au long de votre journée.

 

La mauvaise qualité du sommeil peut détériorer la santé mentale

« Des études épidémiologiques antérieures indiquent que 40 % des personnes qui souffrent d’insomnie sont également atteintes d’un trouble psychiatrique. La mauvaise qualité du sommeil peut également avoir des répercussions négatives sur la santé mentale au fil du temps, comme les symptômes dépressifs, la dépression et l’anxiété, et le retour de la dépression après un épisode dépressif. On pense que la perturbation du sommeil nuit à la capacité de maîtriser les émotions, ce qui accroît le risque de dépression. La qualité du sommeil peut même avoir une incidence sur la personnalité au fil du temps. Ce fait est assez surprenant puisque les traits de personnalité sont habituellement perçus comme étant assez stables. Les résultats des recherches montrent que la mauvaise qualité du sommeil réprime des traits de personnalité comme l’extraversion, l’amabilité et la conscience », explique la docteure Ong. 

 

Tout reprendre en main

Au lieu d’examiner davantage les répercussions du sommeil sur le corps, passons plutôt aux solutions pour mettre fin au mauvais cycle de sommeil. Tout d’abord, parlons de détente : créer un rituel à respecter une heure avant le sommeil nous permettant de calmer l’éveil causé par les activités de notre journée. « Si nous ne prenons pas le temps de nous détendre avant d’aller nous coucher, nous finirons par devoir nous détendre pendant que nous sommes au lit, ce qui peut favoriser l’insomnie », explique la docteure Ong. Voici quelques conseils pour vous aider :

  • diminuez l’intensité des lumières dans toute la maison;
  • faites jouer de la musique relaxante;
  • éteignez vos appareils électroniques;
  • assurez-vous que vos draps et vos pyjamas sont confortables;
  • prenez une douche ou un bain tiède;
  • essayez la respiration profonde par le ventre;
  • faites des étirements ou de la méditation;
  • passez 15 minutes à réfléchir à votre journée;
  • couchez vos pensées et vos inquiétudes sur papier.

 

Obtenir de l’aide au cours de votre journée

En plus de créer un rituel de pleine conscience, le fait d’éliminer certains facteurs de stress potentiels de votre vie et de simplifier vos tâches quotidiennes peut véritablement améliorer votre hygiène de sommeil. Essayez d’alléger quelques-unes de vos tâches quotidiennes. Donnez aux membres de votre famille des listes de tâches pour vous aider à alléger votre quotidien. Essayez d’utiliser le calendrier de votre téléphone intelligent pour programmer des alertes et des rappels utiles. Profitez d’autres applications utiles comme celle de la Pharmacie Virtuelle TELUS Santé. Il s’agit d’un excellent moyen de gérer vos ordonnances, ou celles de vos proches, et de recevoir vos médicaments directement chez vous. Cette application vous signale lorsque votre réserve de médicaments sera sur le point de s’épuiser et vous enverra même des rappels. Ainsi, vous gagnerez du temps en évitant d’aller à la pharmacie et en faisant livrer les médicaments chez vous. Vous pouvez également communiquer virtuellement avec des pharmaciens pour discuter de vos ordonnances, de l’état de santé de vos proches et des problèmes de sommeil dont vous pourriez souffrir. 

 

Les médicaments, le sommeil et la façon dont votre pharmacien peut vous aider

Une excellente façon de commencer est de discuter avec votre pharmacien de la Pharmacie Virtuelle TELUS Santé des répercussions des médicaments sur votre sommeil. De plus, la docteure Ong indique qu’il est important de prendre connaissance de certaines propriétés des médicaments avant de commencer à les prendre et que les médicaments et les suppléments peuvent nuire au sommeil selon l’heure de leur prise :

  • certains antidépresseurs ont tendance à causer de l’insomnie; 
  • certains antidépresseurs peuvent causer de la sédation;
  • les antihistaminiques peuvent causer de la sédation (Benadryl®) et il est préférable de les prendre le soir);
  • certains antihistaminiques n’ont pas d’effet sédatif (Reactine®) et peuvent être pris dans la journée);
  • les diurétiques peuvent indirectement causer l’insomnie, puisqu’ils augmentent la fréquence urinaire.

 

Une bonne nuit de sommeil est essentielle pour le bien-être général

Le sommeil est la fondation sur laquelle nous bâtissons tous les éléments importants de notre vie. Si vous souffrez de troubles du sommeil ou de santé persistants, il est important d’en parler avec votre médecin ou votre pharmacien.

 

 

 


Les renseignements fournis dans cet article ne doivent pas être substitués au diagnostic ou au traitement professionnel fournis par un médecin. Vous devez demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien avant de commencer tout traitement, ou de prendre des mesures en lien avec des problèmes ou des questions de santé.

Les renseignements sont fournis à des fins informatives uniquement et ne visent pas à vous fournir des conseils précis, et vous ne devez en aucun cas vous fier à ce contenu pour fournir des conseils. Vous ne devez en aucun cas agir ou prendre des décisions en fonction de ces renseignements et vous devez toujours obtenir l’avis d’un professionnel. VOUS NE DEVEZ PAS VOUS FIER À L’INFORMATION CONTENUE DANS LE PRÉSENT ARTICLE POUR DIAGNOSTIQUER, TRAITER, GUÉRIR, ET PRÉVENIR UN PROBLÈME DE SANTÉ OU OBTENIR UNE ORDONNANCE POUR UN MÉDICAMENT. POUR OBTENIR DES CONSEILS OU POUR COMMENCER UN TRAITEMENT, CONSULTEZ TOUJOURS VOTRE MÉDECIN TRAITANT.


Références :

*Morin, C. M., & Jarrin, D. C. (2013). Epidemiology of insomnia: prevalence, course, risk factors, and public health burden. Sleep Medicine Clinics, 8(3), 281-297 (anglais seulement)

1. Suni, E. (2022, March 11). The relationship between sex and sleep. Consulté le 16 février 2022, récupéré de https://www.sleepfoundation.org/physical-health/sex-sleep (anglais seulement)

2. Oyetakin-White P;Suggs A;Koo B;Matsui MS;Yarosh D;Cooper KD;Baron ED; (2014, September 30). Does poor sleep quality affect skin ageing? Clinical and experimental dermatology. Consulté le 16 février 2022, récupéré de https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25266053/  (anglais seulement)